SIG

Un SIG mutualisé sur le Pays dignois

1) Qu’est-ce qu’un Système d’Information Géographique (SIG)

Le SIG permet d’acquérir, d’organiser, de gérer, de traiter et de restituer des données géographiques sous forme de plans et cartes (cartographie intuitive et évolutive).
Le déploiement des SIG dans les collectivités territoriales s’inscrit dans le contexte du développement des technologies numériques et de l’Internet.
L’usage d’un SIG, en rendant « intelligentes » les informations graphiques et cartographiques attachées à un territoire, va permettre d’améliorer sa lisibilité et sa gestion par une collectivité.
Traditionnellement, les services des collectivités utilisent des plans papiers dans le cadre de leurs activités. Ces plans, souvent en exemplaire unique, ont l’inconvénient d’être figés, encombrants, fragiles (surtout s’ils sont anciens) et difficiles à tenir à jour.

2) Le SIG : pour connaître et gérer son territoire

Le SIG permet avant tout de connaître son territoire et de l’appréhender dans sa globalité. Les outils SIG tendent à accroître la lisibilité du territoire.
Ils sont aussi des outils qui aident à la gestion du territoire : gestion de l’urbanisme, de l’assainissement, des zones d’activités, des espaces verts, de l’éclairage public, etc.
La numérisation et l’intégration des données dans un SIG va permettre d’en extraire une information vivante (données graphiques et documents littéraux associés), mais aussi faciliter et fiabiliser leur stockage et simplifier considérablement leur mise à jour et leur diffusion.

3) Descriptif du projet

Le système a la capacité à administrer un référentiel cartographique commun, complété de données thématiques ou métiers. Il  permet la diffusion de l’information géographique auprès des différents acteurs du Pays et vers les communes membres au travers d’outils d’exploitation et d’analyse multithématiques ou d’applications métiers répondant à des besoins usuels parfaitement définis comme l’exploitation des données foncières, d’urbanisme, des réseaux…
Les objectifs poursuivis est de :

  • regrouper les ressources nécessaires à la mise en place et à la mise à jour d’un SIG sur le territoire du Pays (mise en commun des compétences et des moyens),
  • préserver la connaissance du patrimoine des EPCI et des communes notamment en matière de réseaux « secs » et « humides », la fiabiliser et l’améliorer,
  • assurer la cohérence et l’homogénéité de l’information géographique sur ce territoire (celles-ci sont trop souvent redondantes, mal connues, ou définies de façons différentes selon les partenaires),
  • rendre largement disponible l’information géographique et en développer les usages,
  • permettre à chaque signataire et partenaire de maîtriser à son niveau et à son rythme, la production et l’utilisation de ses propres données,
  • la mutualisation de l’application du droit des sols (loi ALUR)
  • faciliter l’accès aux données géographiques via la mise en place d’un extranet.

L’édification de ces couches d’informations géographiques permettra à terme de disposer d’une vision complète du territoire, sous les angles de la « gestion quotidienne » et du « projet stratégique de développement ».

sig-bureau

4) Origine du projet

La décision de créer un pôle SIG sur le territoire du Pays dignois est née, suite à l’étude de faisabilité pour a mise en œuvre d’un SIG mutualisé réalisée en 2013 et de la volonté des Communautés de communes et du Pays dignois d’homogénéiser et de faciliter les échanges de données entre ces derniers.
En 2013, partant du constat que les communes et les intercommunalités disposent d’un grand nombre de données et de plans sans concordance d’échelle et non actualisés, les élus du Pays dignois ont accepté de mutualiser des moyens pour se doter d’une plateforme cartographique sur le territoire du Pays dignois.
Ainsi en décembre 2013, les Communautés de communes Haute-Bléone, Asse-Bléone-Verdon, Duyes et Bléone et le bureau du Pays dignois ont signé la convention de partenariat SIG pour une durée initiale de 3 ans.
En avril 2014, le marché public « acquisition et mise en œuvre d’un Système d’Information Géographique (SIG) en architecture Web » a été notifié à la société GFI/Géosphère pour la mise en place du logiciel « Intrageo » pour la partie cartographie et le logiciel « Cart@DS » pour la gestion  des dossiers d’urbanisme.
Celle-ci permet à toute commune, communauté de commune, … de pouvoir visualiser des données générales : cadastre, vue du ciel, … mais aussi de consulter et d’imprimer ses données METIERS cartographiées (réseaux humides, réseaux secs, documents d’urbanisme, …) sur son territoire. Tous ces échanges démontrent la nécessité de mettre en place une culture de partage de données comme le demande la directive INSPIRE.
Ainsi, les élus et les agents disposent d’un outil d’aide à la décision leur permettant de connaitre, à tout instant, la cartographie de leur territoire.
Depuis novembre 2014, toutes les collectivités adhérentes bénéficient de cette application cartographique et ce, sans cout supplémentaire.
Nous continuons à intégrer dans le SIG, mois après mois, les données SIG « métiers » appartenant aux collectivités afin qu’elles puissent avoir accès à un véritable outil de simulation aujourd’hui incontournable voire indispensable.

Contact

Nathalie JOURDAN, Chargée de mission SIG

sig@paysdignois.fr