Coopération Chemins de fer de Provence

Connecter le train des Pignes à son territoire

Une coopération entre trois Pays pour valoriser la ligne du train des Pignes

Les Pays Dignois, Asses Verdon Vaïre Var et Vallées d’Azur Mercantour souhaitent accompagner les investissements réalisés par la Région PACA sur la ligne des Chemins de fer de Provence en coopérant autour de plusieurs chantiers. Financée sur des crédits LEADER entre décembre 2013 et mai 2015, cette coopération continue aujourd’hui grâce au soutien de la Région PACA .

Le projet de coopération autour des Chemins de fer de Provence a pour ambition de mener des actions de valorisation de la ligne de train afin de faire bénéficier aux villages des retombées de la ligne de train.

1. Promouvoir une « Destination Train des Pignes » qui fasse découvrir les villes et villages de la ligne en itinérance

Définition d’une stratégie de promotion touristique des villages desservis : 

  • Améliorer la présentation des villes et villages dans les gares
  • Améliorer la promotion des villages dans les guides touristiques
  • Informer régulièrement les Chemins de Fer de Provence sur les manifestations qui ont lieu autour de la ligne de train

 

Mise en place d’outils mutualisés :

  • Créer des documents de communication papier et numérique communs à tous les villes et villages desservis par la ligne
    • « Les coups de cœur du train des Pignes » (1er support mutualisé) et le support régional amélioré avec les OT
    • Un outil numérique attractif
    • Des manuels et panneaux d’accueil en gares
    • Une lettre d’information
  • Accompagner la création d’un Guide du Routard Train des Pignes

 

  • A terme : accompagner la création de produits touristiques combinant train + activité + restauration / hébergement

Cette action est menée en étroite collaboration avec les Offices de tourisme de Digne-les-Bains et du Pays Dignois, Saint-André-les-Alpes Barrême, Colmars-les-Alpes, Allos la Foux, Annot, Entrevaux, Puget-Théniers et les mairies de Touët-sur-Var et Villars-sur-Var.

2. Accompagner la création d’un espace de promotion des villages en gare de Nice : « la Maison des vallées »

La « Maison des vallées » serait un restaurant – point de vente installé en gare des Chemins de Fer de Provence à Nice. Elle proposerait une restauration de qualité, fraîche, créative, mettant en valeur des produits alimentaires locaux cultivés et transformés sur les territoires des Pays.

Ce faisant, elle donnerait aux clients un « avant-goût » des hautes vallées, les incitant à aller les visiter grâce au train et à la mise à disposition de supports de promotion touristique.

Les Pays ont présenté leur projet de « Maison des vallées » à la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Ils attendent de voir si le projet peut être réalisé avec la Région. Ils identifieront ensuite un porteur privé afin que la Maison des vallées voie le jour!

3. Faire émerger d’autres actions

La coopération pourra ouvrir de nouveaux chantiers, toujours dans le but de mieux bénéficier de la ligne de train : création d’un service de location de véhicules dans les gares, accompagnement à l’aménagement des gares pour y installer des activités économiques et/ou des services…

Carte d’identité de la ligne des Chemins de fer de Provence

Le train des Pignes, ligne de vie de notre territoire

Année de mise en service : 1911

Autorité organisatrice de transport : Région PACA

Exploitant : Régie régionale des transports PACA

Parcours :

  • De Nice à Digne-les-Bains
  • 150 km sur une voie unique à écartement métrique dont 120 km en milieu rural
  • 15 arrêts réguliers et 48 arrêts facultatifs

Nombre de voyageurs : 400 000 / an

Opérations de rénovation engagées ou envisagées :

  • 2007-2013 : 30 M d’€uros sur la partie urbaine et 30 M d’€uros sur la partie rurale
  • 2015-2020 : 86 M d’€uros sur la partie urbaine et 33 M d’€uros sur la partie rurale
  • Opérations envisagées liées au Contrat d’axe : réaménagement de 11 gares (Digne-les-Bains, Barrême, Saint-André-les-Alpes, Allons, Thorame-Gare, Meailles, Annot, Entrevaux, Puget-Théniers, Touët-sur-Var, Villars-sur-Var)

Les Chemins de Fer de Provence constituent le seul transport en commun en site propre du territoire. Si sur ses 400 000 passagers par an, environ 150 000 sont décomptés sur la partie rurale de la ligne, et si les habitants des villages utilisent en très grande majorité la voiture pour se déplacer, la ligne n’en reste pas moins indispensable pour les lycéens qui vont étudier à Nice ou Digne-les-Bains, pour les personnes âgées et pour les personnes qui ne sont pas véhiculées.

La ligne de train constitue par ailleurs un formidable atout pour l’attractivité touristique des trois Pays. De part sa renommée nationale et internationale, la ligne est une porte d’entrée de marque pour les territoires et permet de faire venir une partie des clientèles touristiques internationales de la Côte d’Azur dans les hautes-vallées. Mais la ligne de train constitue aussi un atout touristique pour la Côte d’Azur. Elle offre la possibilité aux touristes en séjour sur la Côte de se déconnecter pour quelques jours en accédant facilement à une offre de tourisme patrimonial et de pleine nature de qualité au cœur d’environnements naturels préservés.

Contact

Margot ESPALIEU, chargée de mission Coopération

cooperation@pays-a3v.net